L’entorse du genou

L’entorse du genou est un traumatisme très fréquent du genou qui survient principalement lors d’évènements sportifs mais aussi dans bien d’autres situations accidentelles.

L’entorse du genou est un phénomène de torsion de l’articulation femoro tibiale entraînant un étirement, élongation, arrachement ou une rupture des ligaments qui permettent la stabilité articulaire du genou

Les causes sont nombreuses et variées

  • Les traumatismes du sport et accidents sportifs (foot, ski, tennis, rugby principalement)
  • Les accidents de la voie publique (voiture, moto, piéton renversé)
  • Les glissades sur sol mouillés, gelés ou enneigés et faux mouvements brutaux lors de chutes
  • Le plus souvent le pied se bloque au sol et le genou entreprend un mouvement de pivot forcé non controlé associé à une angulation

Les lésions que peuvent entrainer les entorses du genou:

  • l’entorse peut être dite « bénigne » (simple étirement) ou dite « grave » (rupture complète des ligaments).
  • L’entorse peut générer des lésions des cartilages du genou pouvant aboutir à de l’arthrose.
  • L’entorse peut entraîner une déchirure des ménisques avec risques de blocages douloureux du genou
  • La rotule peut elle aussi traumatisée lors de l’accident initial voir se dérégler secondairement
  • L’entorse peut provoquer une fracture associée.
  • L’entorse du genou peut générer une instabilité fonctionnelle du genou. Les patients feront alors des entorses à répétitions et présenteront une instabilité chronique dans la vie quotidienne et/ou lors d’activités sportives
  • L’entorse entraîne des risques élevés d’arthrose

Dans tous les cas il faut consulter un chirurgien spécialiste du genou.

Les ligaments du genou:

Le genou est stabilisé :

  • Par des ligaments situés latéralement à l’articulation ce sont les ligaments latéraux. Ligament latéral externe (LLE) et  ligament latéral interne (LLI) stabilisateurs latéraux du genou
  • Par des ligaments situés au centre de l’articulation, ce sont les ligaments croisés du genou appelés autrement pivot central du genou. Ce sont le ligament croisé antérieur (LCA) et le ligament croisé postérieur (LCP).

Les ligaments latéraux stabilisent latéralement l’articulation.
Les ligaments croisés stabilisent l’articulation lors des mouvements de pivot afin de maintenir la congruence articulaire. Celui qui est le plus souvent atteint dans les entorses est le ligament croisé antérieur (LCA).
L’entorse du ligament croisé antérieur est moins fréquente que celle du ligament latéral interne. Il est donc important de bien veiller à faire le diagnostic.

Le mécanisme de l’entorse du genou entrainat une atteinte ligamentaire:

  • À la suite d’un blocage au sol du pied lors d’un saut ou d’un appui, celui-ci reste au sol et le genou en flexion pivote sur lui même au dela d’un certain seuil d’élasticité du ligament entrainant sa déchirure. Dans la plupart des cas, l’entorse est de faible gravité.
  • Le ligament latéral interne (LLI) est le plus souvent atteint (8 cas sur 10 en moyenne)
  • Tout type de lésions tissulaire doit être envisagé lors de l’approche diagnostic (ligaments croisésménisques,muscles, vaisseaux sanguins, nerfs, cartilages et os)
  • Les accidents sportifs (ski, football, tennis, rugby, hand ball, basket ball, sports de combat etc.) sont les causes les plus fréquentes

Les lésions ligamentaires dans les entorses du genou entrainent elles des conséquences?

  • Les atteintes ligamentaires peuvent compromettre gravement la stabilité fonctionnelle du genou si elles ne sont pas traitées correctement (traitement médical et/ou chirurgical) .
  • Des douleurs chroniques ou intermittentes peuvent survenir et s’associer à des instabilités chroniques
  • Peuvent apparaître des lésions méniscales
  • Il existe un risque important d’arthrose (cartilage qui va progressivement se dégénérer)

Quels sont les symptômes les plus fréquents?

  • Douleur aigue brutale lors de l’accident
  • Gonflement du genou par épanchement articulaire de sang appelé hémarthrose. Le patient va boiter et il peut parfois être impossible de marcher ou poser le pied par terre. Mais souvent l’entorse n’empêche pas de reprendre un appui partiel ou total sur le membre traumatisé.
  • Tous ces symptômes peuvent exister ensemble ou isolément.

Quelle est la Conduite à tenir devant une entorse du genou?

  • Devant un genou simplement douloureux, le praticien spécialiste du genou doit considérer qu’il y a une entorse jusqu’à preuve du contraire.
    • Appliquez si possible immédiatement de la glace (contenue dans un sachet en plastique) pendant 30 minutes en moyenne
    • regagner son domicile en marchant le moins possible. Si possible accompagné ou en taxi.
    • Au domicile remettre de la glace et surelever le membre lors de la position assise ou allongée.
    • Consulter rapidement un spécialiste du genou qui vous examinera, prescrira des examens complémentaires (radiographies etc.…), fera le diagnostic et vous orientera vers un traitement.

    Comment se passe la consultation du spécialiste de genou?

    Le spécialiste pratiquera des manoeuvres spécifiques pour rechercher des mouvements anormaux signant l’existence d’une entorse grave et d’une rupture associée d’un ligament croisé. Il fera faire une radiographie pour rechercher une lésion osseuse associée. Une IRM pourra être demandée si le praticien suspecte une lésion du ligament croisé ou des ménisques. Des clichés dynamiques TELOS peuvent être demandés

    Quels traitements sont à envisager ?

    Le traitement sera quasiment toujours médical initialement et prescrit immédiatement après l’entorse. Le traitement chirurgical est très rarement urgent (sauf en cas de traumatisme ligamentaire très grave entraînant une luxation de l’articulation, ou en cas de fracture associée nécessitant une chirurgie urgente ou bien en cas de genou plié et bloqué permanent par une déchirure du ménique).

    Le Traitement médical:

    • Prescription d’antalgiques et/ou anti inflammatoires contre la douleur.
    • Immobilisation dans une attelle de durée variable en fonction des lésions (1 à 5 semaines)
    • Glaçage quotidien pour diminuer douleur et hématome
    • Marche précautionneuse et arrêt du sport temporaire
    • Kinésithérapie immédiatement entreprise pour éviter les enraidissements articulaires et l’amyotrophie (fonte des muscles)

    Le Traitement chirurgical:

    • Toujours En milieu spécialisé.
    • Par un chirurgien spécialiste du genou
    • Réparation ligamentaire rarement urgente (quelques semaines à quelques mois après le traumatisme).
    • Ligamentoplastie sous arthroscopie (techniques modernes DIDT ou KJ ou TLS) en cas de rupture des ligaments croisés.
    • Résultats habituellement excellents dans les mains d’un chirurgien expérimenté sur ce type de techniques

    Choix du traitement:

    • Seul votre spécialiste chirurgien du genou est à même de vous orienter entre traitement médical et traitement chirurgical
    • Le traitement médical est toujours instauré en premièreintention
    • Les entorses bénignes des ligaments latéraux se traitent médicalement
    • Les lésions des ligaments croisés seront souvent mais non toujours traitées chirurgicalement d’autant plus que le patient est jeune (< 45 ans), que l’activité est importante, que le désir de reprendre le sport est important, que le genou est instable dans la vie quotidienne et qu’il existe un risque accru d’arthrose.

    Quelles seront les suites?

    • Sans complications si le traitement a été parfaitement mené.
    • Dans notyre experience de spécialiste il existe encore beacoup trop de genoux instables suite à des entorses bénignes non prises en charge, non ou mal diagnostiquées ou mal soignées et bien souvent en raison de ruptures ligamentaires des ligaments croisés non diagnostiquées.

    Pour conclure

    • LEntorse du genou est un traumatisme très fréquent
    • Elle Nécessite toujours un avis et une prise en charge en milieu spécialisé avec un chirugien spécialiste du genou
    • En cas d’entorse négligée il y a un risque de handicapfonctionnel et douloureux majeur
    • Il existe un risque de détérioration de l’articulation etd’arthrose
    • Bon résultat si traitement adapté

 

Article Rédigé dans sa totalité par le Docteur David CATTANChirurgien spécialiste du Genou

Toute reproduction Partielle ou totale est interdite.

Dernière mise à jour: 13 février 2013